06/04/2014

filer et tricoter un châle boo knits ...

Un peu de filage, c'est le printemps et mes doigts filent sans moi ... ou presque.

****

Vous vous rappelez de ça ? 
Mèche merinos et soie, 100g achetés chez Juno sur Etsy .




****

Je l'ai partagée pour n'avoir qu'une seule répétition de chaque couleur et donc des répétitions très longues.


Et puis filée en single lace. j'en obtiens 766 mètres. Donc c'est parfait ! !
Un vrai bonheur à filer.

L'ensemble des couleurs est harmonieux ... assez cohérent.


****



****

Filé "assez" régulièrement ... heu voir la photo ci-dessous pour le "assez".
filé en partie au havre chez Dame Brunehilde, lors d'un week-end filage assez zarbi (nous avons tricoté au bout du monde avant une intolérance forte à des médicaments qui m'a fait perdre pieds façon meuf sous acide ... rigolo mais flippant).




****

Voilà une bouse filée ...
En revanche, elle sent bon le jasmin ...



Et le petit tortillon de rigueur ....



****
Et voilà le début du tricot ...
Cette chose va me prendre un certain temps, c'est sûr ...




****

Bonne semaine girls, et bonnes vacances 
pour celles qui comme moi
vont disparaitre une bonne semaine au fin fond de la Bretagne (enfin du golfe du Morbihan)

22/03/2014

tricoter un pull tout simple

tricoter un pull tout simple, vraiment facile.





Voilà vous vous rappelez de Ravello oui là.

Et bien c'est un pull parfait pour mon type de morphologie. Top down, je l'ajuste parfaitement (j'ai un peu la taille fine parfois c'est bien, parfois non rapport au contraste que cela peut faire avec mon derrière ... enfin bref) en plus l'encolure va bien aux personnes comme moi qui ont les épaules carrées.
En aiguilles 3,5 il est assez fin et donc ne vous grossit pas outre mesure.

Donc évidemment c'est MON modèle de pull.

****

Donc j'avais envie d'en refaire un mais avec un motif de dentelle sur le devant. Et là je tombe là dessus : Et oui, je suis une grande fan de Maria Carlender ... qui tricote des choses d'une simplicité ravissante. Ici son blog.




Donc ni une ni deux, je me renseigne, mes copines me trouvent le motif central, et voilà ! ! !





Donc vous l'aurez compris, encore une fois je n'ai rien inventé, juste mixé deux modèles en un, en m'inspirant de pull de Maria.



Bon ce n'est pas tout là il faut une laine de compétition, un truc de dingue : 
un fil mèche (single donc) de type fingering (taille à chaussette) et tweedé et gris aussi et là une vraie beauté du nord achetée chez pickles (leur site de vente en ligne ici).
Ils ont des laines magnifiques, je n'ai jamais été déçue.
3 pelotes ont suffit.

Pour faire le pull de Maria : 

Et voilà ...





Bon maintenant j'arrête de faire des pulls, sans déconner ....
trois de suite qu'est-ce qu'il m'a pris ! ! !

Surtout que c'était les 3 premiers pour moi (avant j'étais plutôt gilet !).

****

donc voilà, je vais remettre un petit coup de pédale ...




J'ai déchiré cette beauté pour fractionner les couleurs différemment, et je m'apprête à faire un single lace pour un châle de dingue.  La mèche vient de juno sur Etsy.





Je file l'été et je tricote l'hiver, je préfère.
J'aime qu'il y ait de la lumière pour filer, alors que je peux tricoter dans le noir. Et puis tricoter peut vous réchauffer (surtout le gros châle de Stephen West que je tricote en ce moment) alors que filer ne vous réchauffe pas du tout, voire cela nécessite des chaussettes tricotées main.

****
Allez bon week-end !
Amusez-vous bien.

22/02/2014

J'ADORE ... STEPHEN WEST

J'adore Stephen WEST, vraiment ... je suis in love !




****
Ca c'est Enchanted Mesa ... une construction de dingue à l'inverse de tout ce qu'on a appris ... un truc totalement de traviole ... le biais au summum de son art ...



Bon ça veut dire aussi le rang raccourci. Je n'aime pas le wrap and turn (qui me le rend bien) mais y'en n'a pas dans le yoke, c'est pour ça qu'il y a des troutrous ... En revanche y'en a dans le bas du pull ... la misère.

****
Au delà de cette structure de guingois, tout le challenge réside dans le choix des couleurs ... et oui ma p'tite dame, ça peut vite ressembler à rien (enfin un truc trop coloré à mon goût !) ... Et pour moi qui fait volontiers dans le gris, voire gris claire les jours de débauche et surtout dans l'uni, j'avoue que je fus au tout début un peu interloquée, parce qu'il faut choisir 7 couleurs qui vont ensemble.
7 couleurs ! ! !  Ca va pas bien non ? ? Ho Stephen ! ! !  Hé ho ! !

Bon, vous me direz que j'ai choisi 7 couleurs assez ton sur ton ... et je vous répondrais ... 'tain y'a du rouge ... t'as pas vu ! (là ... sous le col beige ... hum hum). Et même du vert. Et toc ! !




****

C'est Alice (qui en fait un de son côté) qui m'a offert ce modèle, un grand samedi de déprime. Et bien ce fût un remède très efficace. Merci, merci et encore merci ma copine (son blog est là).




Bon ben y'a quoi comme laine dans ce bazar ?
Alors, tout ce qui est légèrement chiné (corps et manches) c'est de la fingering de chez Skein, en direct d'Australie, deux couleurs différentes ... une laine de dingue. Le col c'est un joli cachemire filé main (acheté sur Ravelry, avant que je file moi-même) qui m'a aussi servi à faire le lien entre toutes les couleurs du yoke, et à faire des rayures dans le haut du corps et la manche gauche, et aussi le bout de la manche gauche.

****
Le reste (yoke et bas du pull) c'est de la holst garn (reste de châles et ravello divers). Comme la skein est plus fine que la holstgarn doublée, je l'ai doublé avec un lace cachemire de chez colourmart. Ce qui offre une belle unité à l'ensemble du pull.





Si ce pull est plus proche du corps que l'original, c'est que comme beaucoup de nana sur ravelry, je n'ai fait que 4 parties en rangs raccourcis au lieu de 5, que je l'ai tricoté en n°4, que j'ai commencé la manche gauche beaucoup plus tôt, pour éviter les dessous de bras au nombril et que j'ai creusé le corps pour marquer la taille.

C'est donc très proche du corps (mais attention je ne l'ai pas encore lavé ... j'ai la trouille ...)

****




Bon je l'adore. Très portable même au boulot avec un petit pantalon noir et des chaussures à TRES hauts talons (la semaine je me déguise en dame).

****
VERY GOOD WEEK END
AND BACK TO THE WHEEL !



15/02/2014

tricoter un pull super simple

tricoter un pull super simple pour aller avec une jupe ... super pas simple.





****
C'est l'histoire d'une nana qui achète des trucs sur etsy (ici) et qui parfois s'emballe un peu (beaucoup). Et qui achète un parachute (joli sur la photo ci-dessous) totalement importable. En effet, en mettant simplement la jupe, j'ai pris exactement, immédiatement (mais heureusement virtuellement) 34 kilos et 500 grammes (important le grammage).


****
Bon bref, ni une ni deux .... ma copine isabelle défait la jupe, on enlève l'elastoc de la taille, on rajoute une fermeture éclair, on enlève 2 mètres de tissu et on remonte le tout.

voilà. Maintenant cela ressemble à une jupe des années 60 toute mimi (façon rideaux quand même hein ). Aime ben le côté faisan ... si si ...





Voilà mais que vais-je donc mettre avec ?
Un ravello pardi (un ravello un peu court, taille méga haute oblige, ça consomme moins de laine et c'est tricoté en une semaine de vacances en Bretagne).




Bon alors plus simple comme construction ça va pas être facile. En plus on commence par le haut et donc on ajuste au fur et à mesure.
et on ajoute des manches ... sans blague.
Celui-là j'ai pas fini de le faire (d'ailleurs j'en ai un autre sur les aiguilles, avec de la dentelle ... et oui !)

****

Et voilà, fini avec la jupe ... et ben c'est bien, et j'aime bien l'idée de porter plein de trucs que j'ai fait moi même (je mets aussi beaucoup ce pull avec ma jupe chardon ....). Et je vais au boulot avec l'ensemble ... héhé.




La laine c'est de la Holstgarn Samarkand tricoté en simple aiguilles 3,5.
gris clair, gris foncé et vert de gris.




Je me suis pas mal plantée ... notamment sur les rayures du haut il y en a 3 au lieu de 4 ... 
mais who cares ?




Voilà, je l'ai lavé mais pas encore assez vu que cette laine est huilée.
Le prochain bain dans le Paic citron je pense.


TRES BON WEEK-END 
DODU ET MOELLEUX
CHAUD ET CONFORTABLE ! ! 

et un grand merci à ma Noélie jolie
qui assure grave pour les photos.
Gros bisous poussinette !

01/02/2014

le truc de dingue !

Voilà ... parfois il vous arrive des trucs de dingue.

J'avais filé ET tricoté ça pour Nestor il y a quelque temps ... simple, mais pas mal de boulot ...



****
Et vlatipa que le chenapan me perd le tour du cou à l'école ... sans déconner ...
je vitupère, je m'égosille, je fouille de fond en comble l'école, les profs, les élèves ... je sonde la concierge et la cantine ... et point. Point de tour du cou. Envolé, disparu, (le tour du cou) anéantie (moi) ... Quand je pense à tous ces voleurs de tours du cou, de bonnets ... que j'ai envie d'étrangler.

Mon premier fil filé correctement, vous imaginez l'investissement émotionnel ?



****
Je suis à deux doigts de déshériter mon fils et de l'envoyer en camp de redressement Tchétchène (stage commando survie, mais sans eau, sans riz, ni téléphone) quand ....

Quand nous partons en Bretagne ... où nous étions déjà allé en novembre (information importante pour la suite de l'histoire).



Et là dans un champs, à 800 mètres de la maison, je tourne négligemment la tête vers le fossé alors que je devrais regarder la magnifique baie de Kerdréan ... quand je vois un vieux truc vert avachi dans la mousse ... je n'y prête pas attention dans un premier temps ... et mon cerveau (cette chose totalement incontrôlable) me fait bipbipbip alerte !

Je me penche, et mon cerveau toujours indépendant m'envoie des signaux du type ... tu connais ce truc ... LE TOUR DU COU !!!
 ...  (quand tu as passé des heures à tricoter et filer la laine ... tu la reconnais, même dans un endroit vraiment improbable... c'est à dire à 484 bornes (en passant par l'A11) de l'endroit où il est supposé être).

Je prend la chose humide et quelque peu gluante en main ... pas de doute c'est bien lui.

Vous imaginez ma stupéfacture, mon interloquition ...

****

Dans la mousse, recouvert de feuilles : terreau à champignons indigestes, couche de renard à longue queue, bavoir à Cormoran borgne ...
En parfait état (enfin y'avait quand même un côté devenu très bordeaux ... couleur qui est partie au lavage ... pas de mordant naturel à cet endroit).
****
Explication de mon fils : quelqu'un (déjà c'est pas super précis) a pris le tour du cou à l'école et est venu le perdre (t'as qu'à croire) dans le champs près de la maison du Bono............. (pauvre chéri).

Explication de la maman : nous l'avons perdu (enfin Nestor a du le laisser tomber) en allant à la baie de Kerdréan il y a deux mois ... Et il est resté dans son jus, jusqu'à ce que mon cerveau hyper bionique le découvre (ha ben oui, c'est plus flatteur comme explication).

 ****
Conclusion ... si vous perdez un truc à l'école il est sûrement quelque part en Bretagne, il sert de couverture aux lutins des bois. CPQG heu non CQFD.


(je ne vous ai pas dit, en 2014 je n'écris que des conneries dans ce blog, et aussi je file et je tricote ... 
et c'est carrément compatible)

Bon week-end quand même !


23/01/2014

tricoter un gilet enfant

Tricoter un gilet enfant, tout mignon, tout simple ... et qui monte super vite.

****




Voilà j'ai une petite nièce maintenant et elle s'appelle Lorelei. Elle est super belle, et elle a bien mérité un petit gilet d'amour tricoté par sa tata préférée (en même temps elle n'en n'a qu'une).

****
Pour la couleur, il est vrai que je suis loin de mon territoire de prédilection, mais bon, depuis que je tricote, j'ai eu un fils, deux filleuls, un neveu ... alors j'ai mis dans ce gilet tout mon potentiel girly ... j'y suis allée un peu fort peut-être. non ? ?





4 pelotes de noro kureyon (ma laine chouchoute chez Noro ... pas besoin de soie pour que ce soit top) Et voilà l'affaire. une petite veste bien chaude pour l'an prochain hein ... elle vient de naitre là.


****

Le modèle c'est beyond puerperium sur ravelry. Modèle super bien gaulé ... de nouveau-né à 2 ans, vous y trouverez sous forme de tableau, toutes les indications pour le faire en fingering, DK ou worsted, avec trois formes de manche différentes ...  Trop bien, ça vaut le coup d'investir un peu. Et pour destocker, c'est super.

Mon nouveau neveu "Paulo la merguez" va bientôt en avoir aussi un à lui ... moins rose quand même ... et il y en a encore un marmot en préparation ... je n'ai donc pas encore fini de faire ce joli modèle. Désolée, il va falloir s'y faire.





Les boutons bien vintage viennent de la mercerie d'Asnières, encore et toujours, avec la pure wave 70's. Plastoque pas toc.

****

Sinon, je me suis fait attaquée par une blonde en faisant les photos sur la terrasse.




 Mon lapin Quinoa est blonde, et on n'y peut rien ! ! !




S'il continue il va finir par se faire épiler aussi celui là ...


****
Allez, demain je pars chez Anne pour un week-end tricot/filage 
et une petite visite chez Bart et Francis pour se détendre du porte monnaie.
(quand je pense que je suis en plein destockage ... misère !)

Allez, amusez vous bien !
Et que la joie soit avec vous 
(et la force aussi hein).

17/01/2014

Tricoter en avion

Tricoter en avion, voilà qui aide à passer le temps et à oublier que vous êtes assise sur un siège très inconfortable, les genoux sous le menton, avec une affreuse barre dans le dos (ça ça dépend de l'avion je crois).
Bref au bout de 10mn vous êtes ankylosée, vous avez mal partout ... vous vous ennuyez parce que l'hôtesse à d'abord 50 personnes à servir avant vous, que de toute façon le petit dej sera dégueu ... Que vous avez déjà vu le film, ou qu'il est en serbo-croate sous-titré en corps 2. Et votre voisin ronfle.

****
La solution : TRICOTER DANS L'AVION. Créer sa petite bulle personnelle, focaliser votre attention sur une laine tendre aide à passer le temps avec classe.


****
Alors oui, vos voisins vous regarderont comme une bête curieuse ... quoi vous n'êtes pas une mémé et vous tricotez ... j'ai croisé des curieux à qui il fallait tout raconter, des indifférents qui vous jette un regard vaguement interloqué ... des glousseurs (ça c'est quand ils sont à plusieurs ... ils s'ennuient aussi les pauvres ....).
Quand au personnel naviguant commercial (le fameux "PNC aux portes") il vous demande toujours comment vous avez réussi à monter avec des aiguilles ... un grand sourire et hop ...

Un stewart a déjà essayé de passer commande pour une paire de chaussettes ... il a insisté en me parlant de sa grand-mère ... blablabla. Mais je n'ai qu'une seule règle : pas de commande point barre.

Et puis une fois, ma pelote est tombée dans l'allée centrale au décollage et a roulé sur 15 rangs. Tout le monde s'est passé la pelote pour me la rendre ... goguenards ... le tricot aussi rapproche les gens.

****
Oui me direz vous ... mais quelles aiguilles passent les contrôles?

D'abord il faut que je vous raconte un peu ma vie. Je prenais l'avion une fois par semaine il n'y a encore pas si longtemps ... J'ai fait quelques long courriers où j'ai également tricoté. Alors ce n'est que mon expérience personnelle, mais de New York à Shanghai ... à Bordeaux (surtout Bordeaux hein), je peux vous dire ce qui passe et ce qui à mon avis ne passe pas ...

Mais on ne m'a jamais refusé de monter à bord avec des aiguilles à tricoter.
****
A mon avis, leur scanner, il repère le métal, pais pas trop le bois et le plastique ... Et puis les aiguilles ne sont ni une arme, ni un outil de bricolage, ni un objet contondant.


****
LE METAL  :
Donc c'est simple, pas d'aiguilles en metal. voilà, c'est la base. Quoique ...
J'ai passé des circulaires en 7 et donc creuse ... et là ils doivent penser que ce sont 2 stylos. Et ça passe. Je ne recommande pas les petites tailles, les aiguilles sont pleines.
En revanche aucun problème avec les passe-laines (trop petit).

LE BOIS :
Le bois c'est différent, je n'ai jamais passé d'aiguilles longues parce que je pense qu'ils se poseraient des questions, mais des aiguilles circulaires oui, de toutes les tailles. J'ai même été fouillée et pas une question, pas une remarque ... au contrôle.
J'ai passé aussi un set de 6 aiguilles en bois à chaussettes (n°2,5) ... aucun soucis.

LE PLASTIQUE :
à mon avis sans soucis ... on ne fait pas de flingues en plastoc (enfin c'est au stade expérimental avec les fameuses imprimantes 3D).

****



Et si jamais on vous embête ... dites toujours que vous êtes super stressée en avion (avec un regard paniqué hein) et que le tricot vous permet de prendre l'avion en minimisant les dégâts. Il préfèrent une tricoteuse plutôt qu'un nana paniquée qui va mettre un bon bazar dans l'avion en hurlant à chaque trou d'air ou glousser nerveusement en dépliant son gilet de sauvetage.

Attention, ceci n'est que le fruit de mon expérience ... toute ressemblance avec des personnages ayant existés ...
****

voilà, y'a plus qu'à ...
Bon week-end !




12/01/2014

tricoter un châle ... magique

Tricoter un châle très magique ... un châle qui a des tonnes d'avantages :

Il est beau
parce qu'il est super équilibré :

1. une large plaine en jersey ... et un bord de mer (jeu de mot breton) qui mixe dentelle et torsade ... c'est beau, c'est pour moi le juste équilibre. Aime bien quoi !
modèle "taking a chance in love" (en cliquant ici sur ravelry)


****

2. Mixer dentelle et lace ça le fait finalement, une première pour moi. Le lace apporte une vrai légèreté, tandis que les torsades apportent une structure plus rigide et du volume à l'ensemble. Le tombé est parfait. L'ensemble est équilibré.
La laine faut dire c'est le top 100% cachemire de colormart. Et pour une fis, je me suis un peu fait suer ... j'ai mis le cône en écheveau ... et je l'ai lavé à l'eau chaude 4 fois. comme ça au lieu de tricoter une ficelle qui se transforme en cachemire, j'ai directement tricoté un truc doux, moelleux. J'ai autant de plaisir à tricoter qu'à porter ce que je fais. Donc je ne tricote plus de la ficelle. C'est tout.


****

3. ET SURTOUT, ce PUT*** de châle vous apporte (enfin ce serait plus honnête de dire "vous OBLIGE") à lâcher prise.
En effet d'un rang à l'autre tout est différent ... vous ne mémorisez jamais le motif. Et comme je déteste faire des erreurs, mais que là j'étais trop feignante pour détricoter ... et bien j'ai lâcher prise sur les erreurs ... y'en a des tas (et c'est bien la première fois que je laisse faire). Et bien j'ai trouvé que : "tant pis", je ferai avec (mais ça fait mal aïe). Bon, faut franchement avoir le nez dessus pour les voir ... Mais moi je sais !



Je lâche prise donc quand même (en vrai pas tout à fait, j'ai l'intention d'en refaire un sans erreurs ... non mais ... qui c'est le patron ... "C'est MOA le pa-tron" comme y disent dans la pub ... comment je disgresse aujourd'hui ... blablablabla)


****

Bref je l'aime quand même mon châle, il est gris comme j'aime, en cachemire comme j'aime, la bonne taille comme j'aime et les torsades lace comme j'aime.




Voici donc mon nouveau doudou !
****
Très bon dimanche ...
Moi c'est couette au coin du feu ... 
avec un nouveau projet magique ...

et voilà tout ce que je vais mettre dedans ... héhé ...




03/01/2014

tricoter un châle des bois.

tricoter un chale des bois, moussu à souhait ... toujours un air de Bretagne ... (Vous la sentez l'humidité dans l'air ... heu ... malgré le soleil ?)



****
Je l'ai d'abord commencé en Bretagne nord : plage du Prieuré à Dinard (une de mes plages préférées au monde (l'autre ... comme si elle avait vu le monde) ... heu de Bretagne Nord alors (l'autre comme si elle connaissait toutes les plages de Bretagne Nord).

Hé ho crotte ! !



Je l'adore cette plage. On voit Saint Malo de l'autre côté, les superbes maisons suspendues de Dinard à gauche (mais là on les voit pas sur la photo) ... et cette superbe piscine des années 50 en béton (on la voit pas non plus, désolée) ... d'où régulièrement Alain Delon à 20 ans sort de l'eau en maillot d'époque (enfin ça c'est quand je ferme les yeux ... j'adore cette piscine, au delà de vintage). Et pardon, mais Delon jeune, ça envoyait gravement du bois.



****

Bon je l'ai aussi beaucoup tricoté dans l'avion celui là ... moins frais (quoi que) ... mais aussi moins glam.



Meuh non ... je ne mets pas les pelotes dans les sacs à vomis ....


****

Bref, il est totalement assorti à la mousse qui pousse entre les pavés ... il est joliment coordonné ce châle d'automne.




 La laine reste assez improbable ... vous aurez reconnu la Noro pour la couleur, mais l'alpaga c'est un fond de vidage de grenier fait par un ami ... j'en ai des tonnes ... année 70 de la marque petite indienne (si si) ... vais faire de la teinture moi, ça va pas tarder, parce que le blanc cassé : ça va bien.




Modèle très agréable à réaliser de notre ami Stephen West (c'est une formule hein ... en vrai, je ne le connais pas du tout moi ce mec !).
Impossible de me rappeler du nom ... trop feignante pour chercher sur Ravelry.



****

Bon, ben là je retourne à Ravello
(tricoté dans la voiture celui-là ... Aller retour Paris/Le Bono ...)
les couleurs c'est gris, gris et vert de gris ...et flou


Je ne fais pas un peu beaucoup dans la rayure ces derniers temps ? ?


****
Bon week-end !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails