17/01/2014

Tricoter en avion

Tricoter en avion, voilà qui aide à passer le temps et à oublier que vous êtes assise sur un siège très inconfortable, les genoux sous le menton, avec une affreuse barre dans le dos (ça ça dépend de l'avion je crois).
Bref au bout de 10mn vous êtes ankylosée, vous avez mal partout ... vous vous ennuyez parce que l'hôtesse à d'abord 50 personnes à servir avant vous, que de toute façon le petit dej sera dégueu ... Que vous avez déjà vu le film, ou qu'il est en serbo-croate sous-titré en corps 2. Et votre voisin ronfle.

****
La solution : TRICOTER DANS L'AVION. Créer sa petite bulle personnelle, focaliser votre attention sur une laine tendre aide à passer le temps avec classe.


****
Alors oui, vos voisins vous regarderont comme une bête curieuse ... quoi vous n'êtes pas une mémé et vous tricotez ... j'ai croisé des curieux à qui il fallait tout raconter, des indifférents qui vous jette un regard vaguement interloqué ... des glousseurs (ça c'est quand ils sont à plusieurs ... ils s'ennuient aussi les pauvres ....).
Quand au personnel naviguant commercial (le fameux "PNC aux portes") il vous demande toujours comment vous avez réussi à monter avec des aiguilles ... un grand sourire et hop ...

Un stewart a déjà essayé de passer commande pour une paire de chaussettes ... il a insisté en me parlant de sa grand-mère ... blablabla. Mais je n'ai qu'une seule règle : pas de commande point barre.

Et puis une fois, ma pelote est tombée dans l'allée centrale au décollage et a roulé sur 15 rangs. Tout le monde s'est passé la pelote pour me la rendre ... goguenards ... le tricot aussi rapproche les gens.

****
Oui me direz vous ... mais quelles aiguilles passent les contrôles?

D'abord il faut que je vous raconte un peu ma vie. Je prenais l'avion une fois par semaine il n'y a encore pas si longtemps ... J'ai fait quelques long courriers où j'ai également tricoté. Alors ce n'est que mon expérience personnelle, mais de New York à Shanghai ... à Bordeaux (surtout Bordeaux hein), je peux vous dire ce qui passe et ce qui à mon avis ne passe pas ...

Mais on ne m'a jamais refusé de monter à bord avec des aiguilles à tricoter.
****
A mon avis, leur scanner, il repère le métal, pais pas trop le bois et le plastique ... Et puis les aiguilles ne sont ni une arme, ni un outil de bricolage, ni un objet contondant.


****
LE METAL  :
Donc c'est simple, pas d'aiguilles en metal. voilà, c'est la base. Quoique ...
J'ai passé des circulaires en 7 et donc creuse ... et là ils doivent penser que ce sont 2 stylos. Et ça passe. Je ne recommande pas les petites tailles, les aiguilles sont pleines.
En revanche aucun problème avec les passe-laines (trop petit).

LE BOIS :
Le bois c'est différent, je n'ai jamais passé d'aiguilles longues parce que je pense qu'ils se poseraient des questions, mais des aiguilles circulaires oui, de toutes les tailles. J'ai même été fouillée et pas une question, pas une remarque ... au contrôle.
J'ai passé aussi un set de 6 aiguilles en bois à chaussettes (n°2,5) ... aucun soucis.

LE PLASTIQUE :
à mon avis sans soucis ... on ne fait pas de flingues en plastoc (enfin c'est au stade expérimental avec les fameuses imprimantes 3D).

****



Et si jamais on vous embête ... dites toujours que vous êtes super stressée en avion (avec un regard paniqué hein) et que le tricot vous permet de prendre l'avion en minimisant les dégâts. Il préfèrent une tricoteuse plutôt qu'un nana paniquée qui va mettre un bon bazar dans l'avion en hurlant à chaque trou d'air ou glousser nerveusement en dépliant son gilet de sauvetage.

Attention, ceci n'est que le fruit de mon expérience ... toute ressemblance avec des personnages ayant existés ...
****

voilà, y'a plus qu'à ...
Bon week-end !




17 commentaires:

rachel a dit…

toute une histoire...oui les aiguilles dans l'avion jamais essaye.....;)
bin lala tu donnes envie...;)

Mademoiselle Setsuko a dit…

Moi je passe avec crochet en métal et circulaires en bois aussi sans problèmes. Je confirme l'attitude des autres passagers et PNC hihi. Et je connais quelqu'un qui passe avec des aiguilles longues en bambou...

Marie a dit…

Aucun souci en avion avec des aiguilles circulaires en bambou, l'avantage, c'est que le pointes sont vraiment rondes... Par contre, il faut oublier sa trousse de couture dans la soute, hein, parce que les ciseaux ;-) (Donc réfléchir à son matos et au tricot choisi...)

PS : Je tricote partout, dans le train surtout. Il m'est arrivé de tricoter dans un café, le soir, avec mon amoureux, qui avait pris un bouquin, et là, j'ai été le sujet de discussion de mes voisins, en plein 'dating', très désagréable ("ça fait mamie"). C'était il y a 5 ans, peut-être que ça a changé quand même un peu, l'image du tricot, vu le nombre de gens autour de moi qui tricotent/ont des proches qui tricotent.

chatonne a dit…

Je prends l'avion plusieurs fois par année depuis plus de 15 ans, autant des longs courriers que des courts. J'ai toujours mes aiguilles avec moi. Circulaires métal ou bois et 5 aig en bois et pour le montage si nécessaire aiguille en plastique et même petite aiguille en métal ça passe aussi. Je n'ai jamais eu de soucis ni de remarques négatives. Le PNC est toujours amusé.Lors de mon dernier voyage au QC le mois dernier, j'ai même refilé ma copie de patron à l'hôtesse qui bavait devant le bonnet que je venais de terminer.

sylvie a dit…

Je ne prends pas l'avion souvent mais j'avoue que c'est une super occupation surtout pour les longs courriers!!! Les aiguilles en bois passent très bien j'ai fait l'expérience ;-)

Alice a dit…

bonne nouvelle pour l'avion... on sait jamais!

à pleines mains a dit…

On a même fait un duo remarqué sur le chemin de l'Islande... bien qu'un peu éclipsé par une meute de volcanologues en herbe... du coup j'irai bien en Nouvelle Zélande!

Anonyme a dit…

Excellent ce post, merci pour tous ces conseils ,

bizz

babafamily
http://tricotland.canalblog.com

thalienath a dit…

Je tricote en avion aussi...avec des circulaires en bois, toujours, dévissées du cable et rangées dans ma trousse avec mes stylos...le crochet passe aussi très bien, dans la même trousse! Et je me demande si je n'ai pas rencontré le même steward que toi (cet été, sur un vol pour Kuala Lumpur, à moins que ce ne soit sur le Bordeaux Paris avant!)Quant au regard des gens...plutôt sympa, en général...Nous sommes des extra-terrestres bien innoffensifs, en somme!

Madeleine a dit…

J'en avais lu beaucoup sur les aiguilles en avion, du coup pour aller en Irlande je n'en avais pas pris, mais j'ai acheté sur place un set d'aiguilles double pointe 2,25 en métal (et une très belle pelote de laine, et j'ai commencé à me tricoter des chaussettes : pas mal pour les nombreuses heures de car). Comme ça ne court pas les rues en France, j'avais bien envie de les garder... J'ai demandé avant, ils m'ont dit pas de souci, et effectivement je montais les mailles de ma 2e chaussette dans l'avion !
Sinon, je tricote tout le temps dans le bus/tram, et en général les gens sont intrigués, à jetter des petits regards. Hé hé moi au moins je ne passe pas mon temps sur des jeux débilisants !

penelopetricote a dit…

Je me disais que ça ne passerait jamais!!! et ben je vais tenter ça...dimanche prochain entre Montréal et Santa Fe! les conditions sont réunies : aiguilles circulaires en bois! En espérant que les américains me laissent mon ouvrage :)

sanstae a dit…

ce que j'adore surtout (et comme d'habitude) c'est ta façon de raconter les choses, ton humour. merci pour la bonne humeur... et les conseils aussi (je vais surement expérimenter lors de mon prochain voyage en asie).

Charlotte a dit…

Merci, c'était une vraie crainte pour moi ! J'ai toujours renoncé de peur de me voir confisquer mon beau matériel. Au prochain vol, je tente !

Brigittenanaweb a dit…

J'étais PNC à Air France jusqu'en janvier de l'année dernière sur court et moyen-courrier .Je partais souvent en rotation de 3jours.Les hôtels et la vie en équipage n'étaient pas toujours rigolos aussi j'ai toujours emmené un tricot dans ma valise à roulettes pour m'occuper . Mes aiguilles en bambou , droites ou circulaires ,n'ont jamais suscité de curiosité au filtre de police que j'ai parfois passé plusieurs fois dans la même journée, on ne les voyait même pas sur l'écran !!
en cabine j'ai même eu un jour un passager homme qui tricotait. Moi je tricote beaucoup de bonnets(page Facebook/knitnroll,Ravelry Knit'n'roll et blog associé en construction)et j'en ai parfois fait pour les pilotes .Les hommes adorent qu'on tricote pour eux
Donc , VIVE LE TRICOT en avion !! LOL

maorie a dit…

La 1ère fois que j'ai pris l'avion avec un tricot c'était pour Venise, j'ai montré mes aig circulaires fixes Clover (pas de métal ) à l'enregistrement, et c'est passé sans problème . Depuis je suis allée au Brésil en passant par Amsterdam (le chemin le plus court bien sûr ;-) ) puis à Newcastle , et j'ai même prêté mes aig à une copine chilienne qui repartait chez elle pour des vacances ... J'avais aussi pris mon crochet , on ne m'a jamais rien dit . Par contre on a confisqué une clé de compteur de gaz oubliée dans le sac à dos de mon homme ... Chose totalement inutile pour tricoter dans l'avion je reconnais . Je précise mon homme ne travaille pas chez GDF mais est chercheur en maths , trouver l'erreur ;-)

15h15.net a dit…

Super ! Vive le tricot, partout, en tout lieu et à tout moment.
J'ai également déjà passé des aiguilles sur un long courrier (j'avais juste dévissé les petites aiguilles du set et l'ouvrage, histoire de minimiser la vision sur l'écran scanner), j'avais également une seconde paires - au cas où - cachée à un autre endroit mais c'est passé sans problème ! De toute façon il était HORS DE QUESTION de passer 11h dans l'avion sans tricoter un peu !
Je n'ai eu aucune remarque des passagers, ils dormaient tous ! LOL

Anonyme a dit…

J'ai pris l'avion (vol intérieur en France) avec des pointes en métal taille 4, sans problème. A l'aller je les avais démontées et rangées dans une boîte au cas où, au retour je les ai laissées sur mon câble, pas de remarque au contrôle.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails